Le thermomix est il désormais incontournable en pâtisserie?

Depuis quelques années, le thermomix étend sa renommée dans le monde culinaire. Ce robot ménager à l’emploi facile charme les familles et captive les grands chefs. Il s’impose dans la pâtisserie comme un appareil nécessaire, grâce notamment à sa polyvalence. Le thermomix est-il désormais incontournable en pâtisserie ? Oui ! Cet article vous en convainc en 4 points.

Le thermomix ou 28 autres appareils

Nous ne pensons pas que vous aimeriez vous encombrer. Nous ne pensons pas que vous voudriez passer plus de temps à la vaisselle, vous débattant entre 28 outils alors que vous auriez pu exploiter ce temps autrement. Pourquoi vous rendre les tâches ménagères épuisantes alors qu’un seul outil peut vous aider à les réaliser aisément ? Le thermomix, c’est un « tout en un ». C’est comme un super héros qui fait tout. Il a la capacité de jouer le rôle de 28 autres ustensiles avec ses douze fonctions-clés.

Le robot multifonction thermomix vous exécute des tâches telles que mélanger, couper, pétrir, hâcher, émulsionner, cuire à la vapeur ou au feu, râper, etc. Alors que certains gâteaux et desserts font appel à des appareils que vous ne possédez peut-être pas, le thermomix a le pouvoir de vous préparer tout en toute tranquillité. Les accessoires dont il est dotés vous sont également d’une considérable aide. Pour en avoir une petite idée, sachez que:

     – sa balance vous permet de peser vos ingrédients; 

     – avec son chronomètre à minuteur, plus de risque de faire brûler vos gâteaux;

     – son fouet sert à préparer vos desserts ;

     – son panier permet de filtrer ou de vidanger.

L’entretien du thermomix est des plus faciles et se fait en un tournemain.

Le temps, un précieux atout qui ne se gâche pas

Le temps, c’est le meilleur atout qu’a l’homme. Les anglais le clament: Time is money. Si vous ne voulez pas perdre votre temps, vous devez absolument vous procurer ce robot. Avec la puissance du thermomix, tout se prépare rapidement et bien. Il ne lambine pas du tout. Le modèle TM31 emploie jusqu’à une vitesse de rotation de 10 200 tours par minute ou 10 700 pour le TM5. En un temps record, vous obtenez toutes les récettes de la pâtisserie. Avec le thermomix, vous faites le bonheur des vôtres en famille. Aussitôt la faim commence par se faire sentir, aussitôt elle est satisfaite. Dans la restauration, il vous assure la satisfaction rapide de vos clients, ce qui vous attire leur fidélité. Cet unique robot fait du temps votre grand allié.

Réussir tous les coups en pâtisserie

Le robot pâtissier thermomix, c’est comme la baguette du sureau. Vous avez la possibilité de réussir toutes préparations de la pâtisserie. L’appareil est même accompagné de recettes qui vous offrent d’incroyables possibilités. Ce n’est pas toujours facile d’avoir une pâte sans grumeaux; et la pâtisserie en général, c’est de la technique. Mais avec le thermomix, le tour est toujours joué. La pâtisserie n’a plus aucun secret et grâce à sa capacité de cuisine guidée, vous reuissirez des gâteaux dignes des grands chefs car, il peut remplir absolument toutes les fonctions nécessaires. C’est indéniablement le plus grand aide en pâtisserie de notre temps.

Le thermomix, c’est la tendance

Les sondages révèlent qu’en 2016, un thermomix est vendu toutes les deux minutes. Cela ne vous dit-il rien ? Sans aucun doute, si ! Le robot a gagné les coeurs. C’est plus que jamais le moment de se rendre à l’évidence. Si tout ce beau monde y va, c’est bien parce que le matériel est devenu essentiel. Le thermomix est tout bonnement devenu indispensable en pâtisserie où des blogs, des sites sont spécialement créés pour vous offrir des recettes thermomix (cookidoo par exemple). Il vous permet des recettes variées, équilibrées et saines surtout. Tous les personnes qui l’ont témoignent de sa polyvalence et de la petite révolution qu’il a apportée dans leur quotidien.

En optant pour le thermomix, vous avez tout à gagner. Pour en savoir plus, le site https://www.diet-equilibre.com/meilleurs-robots-cuisine.html vous offre toutes les informations nécessaires pour un bon choix.

Hachis parmentier : comment apporter de l’originalité ?

Le hachis parmentier est une recette française faite à base de viande hachée et de pommes de terre. C’est un plat facile à préparer et surtout qu’on aime partager en famille. Si vous aimez les pommes de terre et la viande, pourquoi ne pas faire un petit deux en un ? Pourquoi se contenter d’ailleurs d’une recette de hachis parmentier classique alors qu’on peut faire original ? Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour faire un hachis parmentier original. N’hésitez pas de jouer les marmitons !

Comment préparer un hachis parmentier classique ?

Avant de penser à l’originalité de votre plat, il est nécessaire de savoir préparer le hachis parmentier simple. Si vous le savez déjà, ce sera un rappel pour vous. Si vous ne saviez pas le faire, alors vous pourrez en profiter. Ainsi, pour quatre personnes, il vous faut comme ingrédients :

  • entre 600 et 800 g de viande de bœuf hachée bouillie
  • 600 g de pommes de terre
  • 2 tomates fraîches
  • 1 ou 2 oignons
  • 2 œufs
  • 15 à 20 cl de crème fraîche
  • de la noix de muscade
  • 1 gousse d’ail
  • du sel
  • du poivre
  • du beurre ou de l’huile
  • 40 g de fromage râpé.

Préparation

Commencez par éplucher les pommes de terre, puis vous les rincez dans de l’eau froide afin qu’elles gardent leur amidon. Coupez-les ensuite en gros morceaux et faites-les bouillir dans de l’eau salée pendant 20 à 30 minutes.

Pendant que les pommes de terre cuisent, occupez-vous de la viande. Vous aurez à la faire revenir avec l’ail, les tomates, l’oignon préalablement haché, du persil, du poivre et du sel.

Écrasez les pommes de terre cuites en purée et ajoutez-y du fromage, les jaunes d’œufs et la crème. Ajoutez du sel et du poivre et veillez à bien faire le mélange.

Vous aurez maintenant à étaler dans un plat qui peut être mis dans un four et mettez votre purée maison sur la viande. Mettez le tout au four à une température de 210 °C et attendez 20 minutes.

Voilà, votre plat est prêt !

Pour un hachis parmentier original…

C’est vrai qu’il peut arriver qu’on n’ait plus envie de manger du hachis parmentier classique avec toujours les mêmes ingrédients, toujours la même recette… Heureusement, il existe d’autres options. Il faut dire qu’à la base, les deux éléments principaux de ce plat sont la viande de bœuf hachée et les pommes de terre. Mais pourquoi ne pas défier les codes ?

Au lieu de la viande de bœuf, vous pouvez utiliser du poulet ou même du canard. La recette est la même, juste qu’il vous faudra deux blancs de poulet si c’est un hachis parmentier poulet que vous voulez préparer ou 500 grammes de canard si c’est plutôt du hachis parmentier canard. De même, si vous ne mangez pas de viande, vous pouvez plutôt opter pour un hachis parmentier poisson.

Vous le constatez donc, vous avez beaucoup de possibilités pour faire de votre recette, une qui soit vraiment originale. Profitez donc pleinement de votre hachis parmentier fait maison.

 

Comment réussir sa gelée de coing ?

Vous avez du mal avec vos gelées de coing car après les avoir réalisées, elles deviennent liquides ? Ne vous arrachez plus les cheveux pour ça. Cet article contient les astuces pour vous aider à y remédier.

À la découverte de la gelée de coing

Encore appelé Cotignac, la gelée de coing est faite avec des coings pelés et du sucre cuits ensemble. Après filtrage, la gelée obtenue constitue le cotignac. La gelée de coing se différencie de la pâte de coing par son caractère ferme et son goût plus sucré tempérant l’acidité et l’arôme naturel du coing.

Recette pour réussir sa gelée de coing

Pour faire de la gelée de coing, il vous faut juste des coings mûrs, du sucre, des citrons et de l’eau. Pour la préparation :

  • lavez les coings
  • coupez-les en gros cubes avec la peau et les pépins
  • mettez les coings dans une casserole et couvrez-les d’eau
  • portez cette dernière à ébullition rapidement
  • laissez cuire dans un four comme le Thermomix durant 45 minutes environ avec un couvercle
  • passez le jus à travers une passoire et un torchon 
  • pressez ce dernier pour récupérer le maximum de jus. 

Après l’obtention du jus :

  • remettez le jus dans une casserole et ajoutez du sucre et du jus de citron
  • laissez cuire pendant environ 20 minutes à feu vif comme une confiture jusqu’à ce que le sirop prenne la consistance d’une gelée
  • vérifiez la bonne cuisson en laissant refroidir un peu de gelée sur une assiette froide
  • versez la préparation bouillante dans un pot à confitures
  • fermez et retournez le pot aussitôt pour assurer une bonne conservation.

Eh bien, la gelée de coing est enfin obtenue !

Que faire devant une gelée de coing liquide ?

Avant tout, pour éviter que la gelée devienne liquide, il ne faut ni retirer la peau, ni les pépins, ni le trognon des coings. C’est d’ailleurs dans les pépins que se trouve la pectine qui va aider à faire prendre la gelée. Toutefois, si malgré ces astuces la gelée est toujours liquide, pour l’épaissir, il suffit de la remettre à cuire quelques minutes avec une pomme sans l’éplucher. Si elle est liquide, il est nécessaire de la faire cuire à nouveau en ajoutant un peu de sucre (250 à 300 g par litre de confiture) et de relancer la cuisson entre 10 et 15 minutes après ébullition. Pour vérifier si la confiture a pris, il faut mettre une assiette au congélateur quelques minutes, puis verser dessus un peu de gelée et voir si elle coule en passant son doigt au milieu. Si la trace reste nette c’est bon signe, sinon il faut prolonger encore un peu la cuisson et vérifier à nouveau.

Voilà, chers marmitons, c’est si facile de faire d’excellentes gelées de coing, n’est-ce pas ?  Allez, profitez de cette recette en attendant de nouvelles.

 

Recette des gaufres liégoises

Appelé gauff’ selon l’accent liégeois, waffle chez les Anglais, la gaufre liégeoise est un type de pâte fermentée à la levure avec sucre perlé. C’est une spécialité de la ville de Liège en Belgique depuis le XVIIIe siècle. Délicieuses pour les desserts en famille ou pour le goûter, les gaufres liégeoises ne laissent personne indifférent.

Cet article vous présente la recette pour préparer ces croustillants petits gâteaux.

Ingrédients et matériel pour préparer des gaufres de liège

Pour faire des gaufres, il vous faut en général de la farine, du sucre perlé, du sucre vanillé, du beurre, du sel, du lait et de l’œuf.

Pour une dizaine de gaufres liégeoises, prenons :

  • 400 g de farine
  • 200 g de beurre
  • 15 cl de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 œufs
  • 150 g de sucre perlé
  • 25 g de levure fraîche du boulanger
  • 1 pincée de sel.

Le mode de préparation diffère d’un moyen de cuisson à un autre. Comme le Thermomix, il existe des gaufriers qui permettent de faire d’excellentes réalisations.

Préparation des gaufres avec le gaufrier Kitchenaid

Pour faire des gaufres, utiliser le gaufrier Kitchenaid est une bonne option. C’est un robot pâtissier qui mélange et pétrit pour vous. Il est rapide, doté d’un bouton qui permet de retourner vos gaufres de manière automatique à mi-cuisson. Il dispose d’un écran LCD, de minuteur numérique. Il est de même possible de contrôler le niveau de cuisson.

Préparation

  • Versez le lait et le beurre dans une casserole. Chauffez le tout à une température de 50 °C pendant 1,5 minute (suffisant pour fondre complètement le beurre). Laissez ensuite refroidir.
  • Diluez la levure avec un peu du mélange lait/beurre.
  • Cassez les œufs et battez-les.
  • Mettez la farine, le sucre vanillé, les jaunes d’œufs battus, le sel, la levure diluée et le mélange lait/beurre dans le bol de votre robot.
  • Pétrissez le tout durant 5 minutes.
  • Incorporez ensuite le sucre perlé à la pâte.
  • Recouvrez la pâte de gaufre d’un torchon et laissez-la se lever pendant une heure environ.
  • Chauffez ensuite votre gaufrier à 180 °C.
  • Prélevez à l’aide d’une cuillère à soupe la pâte ; déposez-la au milieu des plaques du gaufrier.
  • Fermez et laissez cuir durant environ 3 minutes.

Miam ! Votre waffle est prêt !

Préparation des gaufres avec le Thermomix

C’est désormais admis par tous, le Thermomix a révolutionné le monde de la pâtisserie. C’est toujours un plaisir de l’utiliser.

Préparation

  • Versez la levure de boulanger et le lait dans le Thermomix. Chauffez à la vitesse 2 pendant 3 minutes.
  • Ajoutez ensuite la farine, la pincée de sel, le sucre vanillé et les jaunes d’œufs dans l’appareil. Réglez-le en mode pétrin et pétrissez durant 3 minutes.
  • Versez la pâte obtenue dans un récipient. Couvrez ce dernier avec un torchon et laissez-le durant 40 minutes
  • Remettez la pâte dans le Thermomix. Ajoutez le sucre perlé et le beurre coupé en morceaux. En vous aidant de la spatule du Thermomix, mélangez le tout à la vitesse 2 durant 2 minutes. 
  • Chauffez les plaques du robot et graissez-les à l’aide d’un pinceau.
  • Coupez la pâte avec une cuillère à soupe et disposez les morceaux dans le Thermomix. 
  • Refermez ! 3 minutes après, vos gaufres liégeoises sont cuites et prêtes à être dégustées.

Bon appétit !

Daube de sanglier : Comment la préparer ?

Quoi de plus agréable dans la vie que de manger des mets doux et de qualité ! Vous voulez  surprendre un ou des invités par la cuisine grâce à un plat de daube de sanglier mais vous ne pouvez pas.  Plus de soucis à vous faire ! Vous avez déjà la solution sous vos yeux. À travers ce guide, la recette vous est livrée tout bonnement. Découvrirez l’essentiel sur la préparation de ce repas.

Ingrédients pour la préparation d’une daube de sanglier au vin rouge

Pour pouvoir préparer un délicieux plat de daube de sanglier, vous avez besoin d’un certain nombre d’ingrédients. La quantité des ingrédients dépend du nombre de personnes à qui le mets est destiné. Dans cet article, c’est l’exemple des ingrédients d’une daube de sanglier au vin rouge pour 4 personnes qui est présenté. Alors, prenez :

  • 850 g de sanglier coupé en gros cubes
  • 50 cl de vin rouge
  • 50 cl de fond brun
  • 2 carottes
  • 1 cuillerée de soupe de farine
  • 3 gousses d’ail
  • 5 cl d’huile
  • 100 g de lard fumé
  • 2 oignons
  • 1 bouquet garni
  • Du poivre en grain
  • du thym
  • de la sauge
  • des feuilles de laurier.

À part ces ingrédients, vous avez besoin principalement des ustensiles tels qu’un couteau propre, un saladier, une cuillère, une cocotte, une mijoteuse électrique si possible.

Maintenant, passons à la préparation.

Préparation d’une daube de sanglier au vin rouge

La réalisation de cette recette se fait en deux grandes étapes.

  • 1ère étape

Une grande partie de la préparation se fait à la veille, c’est-à-dire 12 heures à 24 heures avant la préparation proprement dite. À la veille, vous devez préparer la marinade comme suit : vous allez découper la viande sanglier en gros cubes et les déposer dans un saladier. Vous pelez les tomates et les coupez en quartier. Coupez également les carottes en rondelles et émincez les oignons. N’oubliez pas d’écraser sans perler les gousses d’ail. Vous ajoutez le poivre et le vin rouge. Mélangez le tout et vous le conservez dans un réfrigérateur pendant 12 heures à 24 heures.

  • 2e étape

Le lendemain, filtrez la marinade. Vous prenez le bouillon de la marinade, une gousse d’ail, deux échalotes, 6 grains de poivre, 6 grains de clou de girofle, 6 g de beurre, 40 g de farine, 2 carottes et de l’huile. Vous mettez de l’huile dans une cocotte et ajoutez du beurre. Versez les morceaux de viande dans l’huile, les échalotes hachées, la farine et le bouquet garni. Laissez cuire la préparation pendant une heure. Après, vous ajoutez les carottes. Laissez cuire la préparation encore pendant une heure.

Après cette dernière heure de cuisson, vous avez, tout fumant de saveur, votre plat de daube de sanglier. Bon appétit !

 

Koulitch : ce n’est pas interdit de le faire après Pâques

Le koulitch est un fondamental de la cuisine russe. Cette brioche au goût spécial, s’est donné une place importante dans la célébration de la fête de Pâques en Russie. Voulez-vous l’essayer chez vous après la pâque ? Cet article est pour vous.

Le koulitch en général

Le koulitch est une brioche traditionnelle conçue pour la célébration de la​​​​​​ Pâque dans la religion orthodoxe russe. Son origine reste indéterminée mais il est le gâteau essentiel de cette fête. Traditionnellement, il est cuit dans un moule cylindrique. Il est constitué d’amandes et de fruits confits et est parfumé au safran et au rhum. Il est aussi surmonté d’un glaçage. On le consomme avec de la Paskha (dessert confectionné à base de fromage blanc pressé). Les deux sont décorés avec les lettres XB, pour Христосъ Воскресе qui veut dire : « Le Christ est ressuscité ! ».

Ingrédients

Voici la recette originale du Koulitch dans le respect de la tradition ancestrale russe. Pour 12 personnes, vous aurez besoin de :

  • farine : 600 g
  • lait : 250 ml
  • sucre en poudre : 150 g
  • beurre : 175 g
  • rhum : 25 ml
  • raisins secs : 150 g
  • levure de boulanger déshydratée : 25 g
  • fruits confits : 150 g
  • sel fin : 1/2 cuillère à café.

Durées : 30 minutes pour la préparation ; 1 heure pour la cuisson.

Glaçage :

  • blanc d’œuf : 1
  • sucre glace : 175 g
  • jus de citron : 2 cuillères à soupe
  • des fruits confits coupés en petits dés pour la décoration.

Préparation

  • Dans un récipient mettez le quart de la farine. Creusez en son centre un puits dans lequel vous versez la levure dissoute au préalable dans un peu de lait tiède.
  • Mélangez cette préparation pour obtenir une pâte molle.
  • Roulez la pâte obtenue en boule et déposez-la dans un peu de lait tiède juste après y avoir fait deux croix à l’aide d’un couteau si vous le voulez.
  • Versez le reste de la farine dans un grand bol et creusez en son centre un puits.
  • Ajoutez ensuite le sel, le sucre, les œufs et le beurre ramolli.
  • Avec votre spatule, mélangez en ajoutant progressivement le lait pour que le mélange prenne une texture molle.
  • Pétrissez la pâte à la main en la soulevant très souvent pour lui faire absorber assez d’air.
  • Ajoutez le levain tout en continuant de pétrir pour que la pâte soit lisse et se détache bien des doigts.
  • Mettez dans une terrine farinée la pâte que vous avez au préalable roulée et recouvrez d’un linge. Laissez la pâte lever pendant 6 heures, à température ambiante.
  • Préchauffez votre four à 110 °C.
  • Farinez vos raisins secs et fruits confits que vous ajoutez à la pâte en mélangeant délicatement.
  • Prenez vos moules et garnissez les fonds avec du papier sulfurisé huilé.
  • Remplissez de pâte la moitié des moules et enfournez ensuite pendant 1 heure.
  • Ensuite, démoulez et laissez refroidir.
  • Préparez votre glaçage en mélangeant tous les ingrédients de sorte à obtenir une pâte lisse.
  • Répartissez ensuite le glaçage sur vos koulitch et laissez-le couler sur les bords.
  • Décorez enfin vos brioches avec les dés de fruits confits.

Vous pouvez maintenant déguster votre gâteau !

Fondue bressane et accompagnements

Pour vous les fans des bons plats, avez-vous déjà essayé la fondue bressane ? C’est l’un des meilleurs plats faciles à cuisiner même si vous avez un niveau 1 en cuisine. C’est le plat sauveur pour les visites surprises. Cet article vous amène dans l’univers bressan à la découverte de ce délicieux met dont les paysans bressans ont partagé le secret.

Fondue bressane : origines et constituants

La fondue bressane est un plat de fondue de viande originaire de la Bresse. Ce plat communément appelé fondue paysanne à la saveur irrésistible est fait à base de volaille, une variante de la bourguignonne. La Bresse est une région française réputée dans l’élevage de la volaille. La fondue bressane est une spécialité phare de la cuisine bressane. C’est un plat convivial très apprécié à travers le monde. La durée de sa préparation varie en fonction du nombre de personnes et du mode de cuisson.

Pour un repas de quatre personnes, il faut comme ingrédients:

  • 600 grammes du blanc de poulet
  • 200 grammes de chapelure
  • de la farine (à volonté)
  • 2 blancs d’œufs
  • 1 litre d’huile de friture
  • du sel
  • du poivre
  • des brochettes en bois

Pour un plat bien aromatisé, il faut également 1 cuillerée à café de paprika et 1 cuillerée à café de curcuma.

Fondue bressane : préparation et accompagnements

Pour réussir votre fondue bressane comme un chef, il faut suivre minutieusement les étapes ci-dessous.

Coupez les blancs de poulet en morceaux. Battez légèrement dans un récipient les blancs d’œufs pour les rendre mousseux. Ajoutez le paprika et le curcuma à la chapelure que vous mélangerez dans un second récipient. Mettez la farine dans un troisième récipient. Faites chauffer ensuite l’huile dans la casserole jusqu’à atteindre une température élevée de préférence (170 et 180 °C).

Après avoir disposé les morceaux de poulet sur les brochettes en bois, imbibez-les un à un dans les blancs d’œufs puis dans la chapelure et la farine. Pour obtenir des fondants, plongez les extrémités de vos brochettes dans l’huile pour la cuisson. Faites attention avec la durée. Votre chef-d’œuvre doit être bien cuit et doré. Pour éliminer l’excès de graisse, en fin de cuisson, vous pouvez déposer les brochettes sur du papier absorbant. Cher marmiton, n’oubliez surtout pas le sel et le poivre pour l’assaisonnement de votre plat.

Il vous faut un bon accompagnement. Pour bien savourer la fondue bressane, il faut choisir un accompagnement en fonction de vos goûts. Vous pouvez la déguster avec :

  • différentes sauces (mayonnaise légère au curry et fines herbes par exemple)
  • de la salade (verte ou endive)
  • du gratin dauphinois
  • du gratin de pommes de terre ou des pommes de terre cuites à la vapeur
  • de la ratatouille
  • des lamelles de champignons de Paris
  • des épis de maïs des petits
  • des tranches de betterave
  • du brocoli vapeur
  • des mini flans de légumes ou des légumes au vinaigre.

Vous pouvez même accompagner votre fondue avec du riz ou d’haricots vapeur. La fondue bressane est un plat qui s’adapte facilement à tout régime alimentaire. Si vous n’aimez pas le poulet, optez pour la dinde.

Tchoutchouka : une recette marocaine incontournable !

Des arômes et des goûts, la cuisine ne cessera jamais d’en produire. Une bonne recette concoctée est un véritable régal. Eh bien, la cuisine maghrébine, avec ses senteurs et goûts traditionnels, offre bien des préparations au voyageur nomade ou au touriste. Avec ses mets dressés dans un plateau, elle rassemble les cultures. Allons à la découverte d’un plat marocain qui fait le bonheur de beaucoup de personnes : la Tchoutchouka.

Que savoir de la Tchoutchouka ?

Plat typiquement maghrébin, la Tchoutchouka, ou Chakchouka est une recette traditionnelle servie comme plat principal. Le nom à l’ origine est berbère et signifie « mélange ». C’est une sorte de ratatouille aux poivrons ou aux piments verts ou rouge et le plus souvent aux oignons et à la tomate. On y ajoute à la fin des œufs. Elle a plusieurs variantes, mais intéressons nous à celle marocaine. Elle peut, selon la préférence, devenir la base d’autres plats avec des pommes de terre, de la citrouille, de la viande séchée ou des courgettes.

Comment préparer de la Tchoutchouka à la marocaine ?

La Tchoutchouka se cuisine sans grande difficulté en une heure et demie. Voici les ingrédients à rassembler (recette de 4 personnes) :

  • 4 poivrons rouges
  • 2 poivrons verts
  • 1 kg de tomates mûres
  • 6 grosses gousses d’ail
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • du Sel
  • de l’huile d’olive
  • du cumin
  • du paprika.

Pour commencer, lavez et séchez les poivrons puis déposez-les sur la grille du four pendant 30 minutes environ. Tournez-les de temps en temps jusqu’à ce que la peau ramollisse et noircisse. Au sortir du four, enfermez-les hermétiquement dans un récipient ou dans un sac plastique et laissez-les refroidir. Dès qu’ils sont tièdes, commencez par les peler puis coupez-les en petits dés. La prochaine étape est de couper les tomates en petits dés tout en prenant le soin d’ôter les pépins. Émincez ensuite finement 5 gousses d’ail. Faites chauffer dans une sauteuse trois cuillerées à soupe d’huile d’olive et faites-y revenir l’ail émincée pendant une minute tout en remuant sans arrêt.

Ajoutez les poivrons et les tomates coupées en dés, remuez le tout et salez. À feu doux, laissez cuire pendant au moins 40 minutes. Ceci permettra à toute l’eau de s’évaporer. Ajoutez enfin du cumin, du paprika et la gousse d’ail restante pressée. Laissez le tout mijoter 5 minutes. Ciselez finement la coriandre et ajoutez-le à la préparation après avoir coupé le feu. Ajoutez-y un filet d’huile d’olive et le tour est joué.

Servez froid votre Tchoutchouka avec des tartines de pain grillé ou de la pita !

Bon appétit !

Soubressade : comment en fabriquer ?

L’histoire de la gastronomie est aussi vieille que celle du monde, et elle contient bien des richesses que des saveurs. Beaucoup de préparations ont pu traverser le temps et su garder leur saveur originale. Voici un pan de la gastronomie : la charcuterie. Elle fait partie intégrante de la cuisine et les préparations faites à base d’elle sont savoureuses. Ses produits sont majoritairement dérivés du porc mais pas exclusivement. Entre autres produits, nous avons la Soubressade. Spécialité espagnole, c’est une charcuterie qui se présente sous la forme d’un saucisson. Défilez lentement vers le bas pour apprendre à comment la fabriquer vous-même.

Que savoir sur la Soubressade ?

Aussi appelée Sobressada, la Soubressade est typique de Mallorca. Sa couleur rouge et son goût piquant sont dus au paprika fort utilisé lors de sa fabrication. C’est un produit cru et séché fabriqué à base de viande de porc. Hachée et assaisonnée, elle s’embosse dans un boyau naturel. Il existe beaucoup de préparations relatives à cette saucisse mais celle de Majorque est la meilleure. C’est la plus appréciée car, elle reste la plus originale. De texture molle, elle ne se mange pas seule mais plutôt accompagnée ou ajoutée à une autre préparation. Il existe plusieurs types de Soubressade en fonction du boyau utilisé. Ainsi, chaque variante possède des caractéristiques différentes en fonction de la durée de fermentée et de séchage aussi.

Processus de fabrication d’une Soubressade

Il existe plusieurs recettes de préparation de cette saucisse, mais les principes de base sont les mêmes. Ainsi, pour faire chez vous de la Soubressade, il vous faut 1 kg de poitrine de porc, du sel, du poivre et un verre de vin rouge.

Dans un hachoir, passez deux fois la viande. Étalez-la sur la table et saupoudrez-la de sel. Ajoutez le poivre, le piment, le vin et le cognac. Mélangez le tout afin que tous les ingrédients puissent pénétrer la viande. Le pétrissage est donc très important afin que la viande s’imprègne entièrement des épices. Ajoutez maintenant 30 à 50 g de poudre de poivron rouge.

L’étape suivante consistera à remplir des boyaux naturels avec la pâte obtenue. Le plus souvent, ce sont les boyaux du même porc qui sont utilisés. À la main ou à la machine, le remplissage peut se faire aisément. Procédez ensuite au séchage. La durée de séchage varie entre une semaine et deux ans et ceci, a une température et une humidité contrôlée. Pour faire partir l’air retenu dans les boyaux, il est possible de les percer avec des épingles à coudre.

Variantes de Soubressade

Il existe d’autres façons de préparer la Soubressade mais celle présentée ici est de Majorque, reconnue et protégée par l’Union européenne. Mais en Espagne et au Maghreb, d’autres variantes existent. Deux variétés de Soubressade existent en France : la piquante et la douce non piquante. En général, la Soubressade est consommée avec du pain, sinon utilisée dans la préparation de plats simples.

Pomme de terre salardaise : idéal pour un repas d’été ?

C’est bientôt l’été, le moment de s’amuser et de réellement profiter de la vie. C’est aussi le moment parfait pour découvrir de nouvelles saveurs, qu’elles soient de chez vous ou d’ailleurs. Êtes-vous déjà en vacances ? Super ! Votre palais gustatif aussi n’attend que ça. Pour vos soirées d’été entre amis, petites fêtes, pique-niques à la plage, vous pouvez préparer un encas vite fait. Dans cet article, nous vous proposons la recette de la pomme de terre salardaise.

Pomme de terre salardaise, ce qu’il faut savoir

Les pommes de terre salardaise viennent de Sarlat, une ville située tout près de la région Aquitaine et de la vallée de la Dordogne. Capitale du foie gras, cette ville est aussi reconnue pour sa pomme de terre salardaise qui impressionne plus d’un. Les pommes de terre salardaises sont connues partout dans le monde entier. En fait, elles sont moelleuses, croquantes, goûteuses et elles se cuisinent facilement.

C’est d’ailleurs cette dernière qualité qui fait de cette pomme de terre une vraie recette d’été. En effet, tout ce dont on a envie pendant l’été, c’est s’amuser. Cuisiner des repas qui prendront tout leur temps pour cuire à moins qu’il n’y ait des événements vraiment trop spéciaux n’est donc pas au programme. Pour les soirées cinéma ou pour tous vos événements avec vos proches, vous pouvez donc rapidement faire des pommes de terre salardaises.

Recette de pomme de terre salardaise

Quel que soit le repas, il existe plusieurs manières de le préparer. Vous pouvez choisir la manière traditionnelle, la manière rapide ou même une manière personnalisée lorsque vous connaîtrez la recette. Par exemple, pour cette recette, vous pouvez employer un robot de cuisine Cookeo. Pour préparer la pomme de terre salardaise pour 4 personnes, il vous faut :

  • 1 kilo de pommes de terre
  • du sel
  • du poivre
  • sept cuillerées à soupe de graisse de canard.

Commencez par laver les pommes de terre et épluchez-les ensuite. Coupez-les en rondelles de telle sorte qu’elles soient épaisses. Mettez-les dans un linge et séchez soigneusement. Prenez l’appareil de cuisine et mettez-le sur le mode Doré et faites un préchauffage. Ajoutez 4 cuillerées à soupe de la graisse de canard lorsque le préchauffage sera fini. Ajoutez ensuite les pommes de terre et remuez correctement pendant au moins 5 minutes.

Lorsque vous remarquerez que les pommes de terre ont atteint la cuisson, veillez à ce qu’elles commencent à prendre la couleur or. Cette étape atteinte, mettez du sel et du poivre. Mettez les 3 cuillerées à soupe restantes de votre graisse de canard. Laissez cuire durant dix minutes en remuant votre préparation de façon délicate. Enfin, réglez le Cookeo sur le mode Maintien à chaud. Laissez pendant dix minutes, le couvercle étant fermé.

Votre repas est prêt ! Servez-le à chaud et profitez de votre été !

Salade piémontaise : 3 variantes

Appelé Insalata alla piemontese en italien, la salade piémontaise est un mets que l’on doit à la ville de Piémont en Italie. Le repas est généralement composé de tomates, d’œufs durs, de cornichons, de pommes de terre et de mayonnaise. Voulez-vous sa recette ! Cet article vous en fournit avec trois variantes.

Salade piémontaise au cervelas

Voici une recette de salade piémontaise maison.

Ingrédients

  • 350 g de tomate
  • 500 g de pomme de terre
  • 4 œufs
  • 6 gros cornichons
  • 100 g de mayonnaise
  • 1 cervelas de 200 g
  • 1 cuillère à soupe de persil haché
  • oignons hachés
  • 25 cl d’huile
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre
  • sel
  • poivre

Temps de réalisation :

  • 30 minutes pour préparer
  • 30 minutes pour cuire
  • une heure au réfrigérateur

Préparation

Préparez à l’eau les pommes de terre avec leur robe jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Épluchez-les, puis coupez-les en cube.

Préparez les œufs à l’eau jusqu’à ce qu’ils soient durs. Écalez-les et coupez-les.

Pelez le cervelas et coupez-le en cubes. Coupez les cornichons en rondelles et les tomates en cubes. Mettez le tout dans un saladier.

Préparez la sauce piémontaise : ajoutez dans un bol le jaune d’œuf, la cuillerée de moutarde, de vinaigre. À l’aide d’un fouet, montez le tout en mayonnaise en y versant l’huile en filet. Assaisonnez avec le persil haché, le poivre et le sel, puis ajoutez les oignons hachés.

Dans un saladier, mettez les tomates et les pommes coupées. Ajoutez les œufs coupés. Agrémentez le tout en versant la sauce dessus et mélangez bien.

Placez suffisamment au frais avant de servir.

Salade piémontaise au jambon

Voici ce qu’il faut pour réussir la salade piémontaise au jambon.

Ingrédients

  • 400 g de pomme de terre
  • 3 tranches de jambon
  • 3 tomates
  • 4 œufs
  • 3 gros cornichons
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 8 brins de ciboulette
  • 2 cuillères à soupe de mayonnaise
  • poivre
  • sel

Même temps de réalisation que pour la variante précédente.

Préparation

Faites cuire les pommes de terre en robe salée. Épluchez-les et coupez-les en morceaux.

Faites cuire les œufs à l’eau salée. Écalez-les et coupez-les en morceaux. Couper les tranches de jambon et les tomates en dés ; les cornichons, en rondelles.

Dans un saladier, ajouter les cornichons, les tomates, les pommes de terre, les jambons, les œufs et mélangez le tout. Ajoutez enfin la mayonnaise, le sel et le poivre.

Placez au réfrigérateur pendant une heure de temps avant de servir.

Salade piémontaise au thon

Ingrédients

  • 400 g de pomme de terre
  • 4 œufs
  • 3 grosses tomates
  • 1 boîte de thon à tartiner
  • 1 filet de thon en boîte
  • persil ciselé
  • sel
  • poivre
  • mayonnaise

Temps de réalisation 

  • 15 minutes pour préparer
  • 25 minutes pour cuire

Préparation

Faites cuire les pommes à l’eau salée. Épluchez-les et coupez-les en morceaux.

Faites cuire les œufs. Écalez-les. Coupez-les en dés, de même que les tomates.

Mettez les pommes, les œufs et les tomates dans un saladier. Mélangez et saupoudrez le tout de sel, de poivre et incorporez le persil ciselé.

Mettez la mayonnaise et le thon dans un bol. Mélangez le tout dans un saladier et placez cela au frais.

Allez, chers marmitons, faites-vous plaisir !

Osso bucco de dinde : comment bien le préparer ?

D’origine italienne, plus précisément de Milan, l’osso buco de dinde est un mets qui fait vraiment saliver. Tous ceux qui l’ont une fois dégusté l’ont témoigné. Peut-être que vous aussi vous l’avez déjà et vous l’avez apprécié. Vous aimez ce plat ou vous entendez régulièrement des personnes en parler et vous souhaiteriez pouvoir le cuisiner. Plus de souci. Ne cherchez plus loin. La solution est sur votre écran ; il suffit de défiler vers le bas. Dans cet article, nous vous livrons une recette de l’osso bucco de dinde simple et facile à réaliser pour les marmitons.

Les ingrédients pour la préparation de l’osso bucco de dinde

Une bonne réalisation de l’osso buco de dinde passe d’abord par la sélection des ingrédients. Dans l’art culinaire, la quantité des ingrédients dépend du nombre de personnes auxquelles le mets est destiné. Pour cet exemple précis, c’est la quantité des ingrédients de 3 personnes qui est présentée.

Vous avez donc besoin de :

  • 1/2 kg de dinde (hauts de cuisses tronçonnés)
  • une baguette de 500 g de champignons de Paris
  • la farine
  • 1,5 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 6 cl de vin blanc
  • 6 cl de bouillon de volaille
  • 1/2 boîte de concentré de tomates
  • 250 g de tomate coupée en morceaux
  • 1/2 gousse d’ail écrasée
  • 3 cuillères à soupe de jus de citron
  • de la carotte
  • 1/2 verre de liqueur de rhum ou whisky
  • poivre
  • sel
  • herbes de Provence

La préparation proprement dite d’osso buco

Vous devez fariner la viande dans une assiette creuse. Pelez et émincez les oignons, coupez les pieds des champignons et grattez les têtes, si possible. Maintenant, faites chauffer l’huile dans une cocotte, et faites dorer la viande.

Réservez la viande dorée dans un plat. Mettez les oignons à revenir dans la cocotte, rajoutez les champignons, et versez là-dessus le vin blanc pour déglacer. Maintenant, remettez la viande dorée et recouvrez-la avec le bouillon de volaille. Laissez cuire la préparation à mi-couvert et petits bouillons pendant une durée de 45 minutes à 1 heure.

Vous allez observer que la viande cuite se détache de l’os. À cette étape, vous êtes presque à la fin. Rajoutez maintenant un à un les autres ingrédients. Mélangez le tout et faites mijoter encore 5 minutes.

Voilà vous avez un bon plat d’osso bucco de dinde tout fumant ! Vous pouvez l’accompagner du riz, de la patate vapeur ou de la pâte. Vous pouvez aussi vous servir d’un crème caramel pour le dessert.

Bon appétit !

Un petit conseil

Pour réussir votre osso bucco de dinde, vous devez faire preuve d’attention à toutes les étapes de la préparation. Du côté des ingrédients, privilégiez la qualité et non la quantité. L’utilisation d’un cookeo sera un atout pour réussir la réalisation de la recette car, vous n’aurez plus besoin de trop surveiller la cuisson.

Osso bucco de dinde, une recette light pour vous faire plaisir !

 

Oeufs brouillés : 3 recettes originales

Vous avez envie de vous faire des œufs brouillés originaux mais vous êtes à court d’imagination ? Pas de panique, vous êtes au bon endroit. Voici trois recettes originales d’œufs brouillés.

1- Œufs brouillés avec crème fraîche

L’intérêt même de se faire des œufs brouillés réside dans l’onctuosité des œufs obtenus. Néanmoins, il n’est pas rare de se faire des œufs brouillés tout grillés et tout secs. C’est pour  éviter cela que nous vous conseillons cette recette à base de crème fraîche.

Ingrédients pour une préparation d’une personne

  • 2 œufs
  • 15 grammes de beurre
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • du poivre moulu
  • du sel

Durée de la préparation : 10 minutes.

Préparation

Cassez les œufs dans un bol puis ajoutez le sel et le poivre. Ajoutez une cuillère à soupe de crème fraîche puis battez le tout à l’aide d’une fourchette ou d’une batteuse.

Une fois que vous avez obtenu un mélange homogène, versez 15 g de beurre sur une poêle sur le feu. Veillez à ce que toute la surface de la poêle soit enduite de beurre. Versez la mixture dans la poêle puis mélangez jusqu’à obtenir des œufs onctueux, crémeux et fermes.

Vous pouvez accompagner vos œufs brouillés à la crème fraîche avec du pain grillé et du jambon.

2- Œufs brouillés à la bière

Cela peut vous surprendre mais il est possible de se faire des œufs brouillés avec un peu de bière.

Ingrédients pour une préparation d’une personne

  • 2 œufs frais
  • 25 cl de bouillon de volaille (préparé)
  • 15 cl de bière de garde
  • 15 cl d’huile d’olive
  • 2 tranches de lard demi-sel, découennées et désossées
  • 150 g de pain de mie
  • quelques pincées de noix de muscade râpée
  • du poivre noir concassé
  • du sel

Durée de la préparation : 30 minutes

Préparation

Mélangez la bière de garde et le bouillon de volaille dans une casserole puis faites bouillir lentement. Versez la mie de pain en petits morceaux puis ajoutez du sel selon votre goût. Mélangez le tout et laissez cuire pendant un quart d’heure.

Filtrez ensuite le bouillon à l’aide d’un chinois. Gardez le bouillon filtré sur un feu très doux. Faites frire des tranches fines de lard sur une poêle antiadhésive. Ensuite, faites frire les œufs un à un dans la même poêle de sorte à obtenir deux œufs dorés (évitez de griller les œufs).

Ajoutez le sel, le poivre et la noix de muscade râpée sur le bouillon filtré ; et ce, sur le feu doux. Après quelques minutes, versez le tout dans un bol puis ajoutez les deux œufs et le lard frit.

3- Œufs brouillés traditionnels

Voici une manière très originale de préparer des œufs brouillés traditionnels.

Ingrédients

  • 2 œufs
  • 15 grammes de beurre
  • sel
  • poivre moulu

Durée de la cuisson : 10 minutes

Préparation

Passez le beurre sur toute la surface de la poêle. Une fois fondu, cassez les deux œufs directement dans la poêle et ajoutez-y du poivre puis commencez par mélanger. Une fois que le mélange est cuit ajoutez le sel et servez-vous.

Comme vous l’aurez remarqué, nous n’avons pas battu les œufs avant de les mettre dans la poêle ni ajouté le sel avant la cuisson. Il s’agit d’une astuce pour vous offrir les meilleurs œufs brouillés traditionnels.

Maintenant, vous savez comment faire des œufs brouillés de façon originale ! À vos fourneaux, chers marmitons !

Copyright © 2019 Macarons et Gourmandises - Tous droits réservés